Le syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT) a été sélectionné par le quatrième jury du Fonds MNT, en novembre 2022, pour son projet de participation citoyenne autour du bassin de Thau (34). Présentation en images de l’accompagnement du Fonds MNT qui a permis au SMBT de prendre du recul et de se recentrer sur ses objectifs, ses enjeux et les publics visés.

  • « Le SMBT, c’est un établissement public qui est en charge du grand cycle de l’eau à l’échelle du territoire du bassin de Thau, dont les missions sont de se soucier de l’eau à l’état sauvage. »
    Alexandre Pennaneac’h, chef de projet plateforme innovation au SMBT
  • « Nous sommes sur un territoire méditerranéen avec des cours d’eau qui sont plutôt intermittents, donc qui sont très peu en eau. Et on s’est rendu compte que les habitants étaient assez peu mobilisés sur les cours d’eau, ne les voyaient plus, n’en comprenaient pas les fonctions. »
    Agnès d’Artigues, responsable de la gestion intégrée des politiques publiques de la collectivité
  • « Il est très important de sensibiliser les publics à la préservation des cours d’eau et des milieux aquatiques, car ça va conditionner la qualité de l’eau, la diminution des inondations et la biodiversité. »
    Clarisse Marceillac, technicienne rivière
  • « On a décidé, sur deux communes en particulier, d’aller plus loin et de faire participer les populations. Donc on a mené une enquête policière avec les enfants de ces deux communes pour explorer la flore, la morphologie et le paysage de ces cours d’eau. »
    Sonia Séjourné, chargée de mission transition écologique et participative citoyenne
  • « Et ensuite nous avons construit avec eux une exposition. L’objectif secondaire, c’était de toucher les parents de ces enfants, puis de toucher ensuite plus globalement les habitants de ces communes. On s’est rendu compte que si les communes et les élus nous avaient suivis, il était important de mieux les impliquer dans la démarche. Et grâce à la méthode que nous avons développée avec le Fonds MNT, nous allons pouvoir travailler sur les autres communes du bassin versant, cette fois avec les élus, en les impliquant dès le départ. »
    Agnès d’Artigues
  • « Le Fonds MNT nous a créé un outil vraiment adapté à tous nos enjeux et en fonction des problématiques ou des enjeux qu’on a sur le territoire du bassin versant de l’étang de Thau, on va pouvoir utiliser cette méthode pour traiter différentes problématiques. C’est un outil qu’on va pouvoir réutiliser à nouveau. »
    Sonia Séjourné
  • « On a bénéficié d’un regard extérieur et ce regard extérieur a pointé le fait de devoir dézoomer de l’action concrète en elle-même pour revenir plutôt à des questions de méthodologie et de pratiques collaboratives. »
    Alexandre Pennaneac’h
  • « L’accompagnement du Fonds MNT ça nous a permis de prendre du recul par rapport à ce qu’on avait entrepris et ça nous a permis de nous recentrer sur nos objectifs, nos enjeux et les publics qu’on cherchait à viser. »
    Sonia Séjourné
  • « Ouvrir ces démarches à d’autres natures de parties prenantes comme les viticulteurs, les conchyliculteurs, les élus, c’est la certitude de s’adresser aux bons acteurs, ceux qui sont en capacité d’agir. Ce qu’on aime particulièrement dans cet outil c’est qu’il incarne une forme de parti pris qu’on a, qui est : la participation citoyenne, ce n’est pas une fin en soi. C’est un levier particulièrement intéressant quand il permet d’articuler différentes composantes, à savoir les parties prenantes, mais aussi dans notre cas les compétences techniques, à une vision politique. »
    Ivan Pejcic, designer pour le Fonds MNT
  • « Le travail que nous avons mené avec le Fonds MNT nous a donné envie de continuer. »
    Agnès d’Artigues
  • « Cet outil, on l’a déjà adopté et on l’utilise dans nos projets au sein du SMBT. »
    Sonia Séjourné

© Tchavolo Productions